Biography

… Il faut entendre Sofja Gülbadamova jouer Chopin… Si vous voulez redécouvrir le sens des mots « maitrise » et « talent », c’est un exercice hautement conseillé… Avec elle, la musique est assurément une histoire qu’on écoute les yeux fermés pour mieux s’imprégner d’un rêve…
Sébastien Dubois, «La Montagne»

Lauréate de concours internationaux de piano et de musique de chambre en Russie, aux Etats-Unis, en France, en Espagne et en Allemagne, Sofja reçoit em 2008 le 1er prix du Concours International de piano d’Aix-en-Provence et le 1er prix du Concours International de Piano « Francis Poulenc », où elle gagne le prix spécial de la meilleure interprétation des œuvres de Poulenc. En 2010, Sofja Gülbadamova remporte le Grand Prix du Concours International de piano « Rosario Marciano » à Vienne ainsi que le 2ème prix du Concours International de piano « André Dumortier » en Belgique.

La pianiste est célébrée par la presse du monde entier qui décrit son jeu de la manière suivante : “Artiste touchante, sincère et inspirée, au jeu sans ambages et engagé, au beau son de piano plein et rond, Sofja Gülbadamova nous inspire cette réflexion du grand violoniste Ivry Gitlis : «La musique sans noblesse d’âme est parole creuse.» (Christian Lorandin)

Les grands moments les plus récents incluent les débuts dans la Salle Svetlanov dans la Maison Internationale de la Musique de Moscou avec l’Orchestre symphoniqie “Philharmonie de la Russie” sous la baguette d’un des meilleurs chefs d’orchestre de la jeune génération, Dmitri Jurowski (décembre 2016, Concerto No.5 de L.van Beethoven), dans le Theatre National de Sarajevo avec l’Orchestre Philharmonique de Sarajevo (décembre 2016, F. Mendelssohn Capriccio brillant), dans le cadre du Festival International de Colmar (France, juillet 2016), dans le Kurhaus de Wiesbaden avec Staatskapelle Weimar (décembre 2015, Concerto No.5 de L.van Beethoven), dans le Teatro Colón de Bogota (août 2015, Concerto de Clara Schumann), dans la Grande Salle de la Philharmonie de Saint-Petersbourg (février 2014, Concerto de Antonin Dvořak), dans le Konzerhaus Berlin (octobre 2013), au festival Cully Classique (juin 2014) ainsi qu’au festival de piano à Tübingen (mai 2013).

A l’invitation de Eve Ruggiéri, Sofja Gülbadamova a donné des récitals dans le cadre du festival “Journées Lyriques” à Chartres en 2012 et 2014. Son début au festival „Raretés de la musique pour piano“ à Husum (Allemagne) en août 2012, récemment considéré par la revue anglaise Piano International comme un des Top Ten des festivals pour piano du monde entier, fut un triomphe. Elle y sera réinvitée en 2013. Le CD avec les extraits de tous les récitals de l’edition 2012 du festival qu’est paru chez Danacord vient d’être nommé Editor’s Choice dans l’issue de GRAMOPHONE au mois de novembre 2013.

Depuis 1992, elle se produit en soliste au Beurs van Berlage d’Amsterdam, à l’Arsenal de Metz, à la Cité de la Musique et à la Salle Cortot à Paris, au Théâtre de Lenche à Marseille, ainsi qu’en Allemagne à Lübeck, Munich, Wiesbaden, Stuttgart…Elle est invitée par des orchestres de renom dont l’Orchestre symphonique de la radiotélévision de Russie, le Collegium Instrumental de Halle et les orchestres philharmoniques de Magdebourg et de Lübeck. Elle participe également aux festivals du Schleswig-Holstein, du Rheingau et de Lucerne. En France, elle apparaît comme soliste dans le cadre de plusieurs festivals : « Les nuits du Suquet », le Festival de la Vézère, le Festival d’Hardelot, le Festival de Saint Robert, „Les nuits du piano“ à Aix-en-Provence et „Liszt en Provence“ au Château d’Uchaux.

Parmis les évènements importants de ces dernières années sont une tournée au Chili en janvier-février 2010, ainsi que ses récitals à Washington D.C. dans le cadre des concerts des Shenson Chamber Music Series, à Londres à St.Martin-in-the-Fields, à Vienne en octobre 2010 et en mai 2012 dans la série des concerts Blüthner de l’Ehrbarsaal. Elle apparaît au Great Lakes Chamber Music Festival à Detroit (USA), en juin 2012, un des plus grands festivals de musique de chambre aux Etats-Unis. En 2012, Sofja Gülbadamova a donné de nombreux récitals en France, Allemagne et en Corse, ainsi qu’en Suisse et en Russie. En Novembre 2012, une tournée la mène en Argentine avec des récitals et des programmes de musique de chambre.

En tant qu’interprète de musique de chambre, elle joue aux côtés d’artistes tels que James Tocco, Denis Goldfeld, Priya Mitchell, Alexandre Brussilovsky, Gert von Bülow, Guillaume Martigné, Aleksandr Khramouchin, Mark Drobinsky, le Quartetto Prometeo, Quatuor Aviv, le Quatuor Psophos et le quatuor Sine Nomine.

Née à Moscou en 1981, Sofja Gülbadamova commence le piano au sein de la fameuse école de musique Gnessine. Elle poursuit ses études au Conservatoire de Lübeck avec James Tocco ainsi qu’au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris auprès de Jacques Rouvier. Elle intègre ensuite l’Ecole Normale de Musique de Paris dans les classes de Guigla Katsarava et David Lively et obtient le Diplôme Supérieur de concertiste avec les félicitations du jury.

Sofja Gülbadamova a enregistré pour les télévisions russe, américaine, polonaise, espagnole, allemande, française et belge, pour les chaînes de radio NDR, MDR-Kultur, Deutschlandradio de Berlin, la radio de la Sarre. Plusieurs CD sont parus en Allemagne et en France chez «Passavant Music».


Load PDF